Sully-sur-Loire, ville d’art et d’histoire

Sully-sur-Loire, une cité verte au fil de l’eau

Porte d’entrée du périmètre classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco, Sully sur Loire est une charmante cité en bord de Loire, dont l’origine remonte à l’époque gallo-romaine. Avec sa célèbre forteresse, Sully sur Loire est le point de départ idéal pour commencer la visite des richesses touristiques du Val de Loire. Cette cité historique et économique animée saura vous accueillir et vous séduire. Soyez les bienvenus.

Sully-sur-Loire, carrefour des routes de l’histoire

Entre forêt d’Orléans (au Nord) et Sologne (au Sud), au carrefour des routes de l’histoire (route de la vallée des Rois, route Jacques Cœur en Berry, route des Hauts dignitaires de la Seine à la Loire), la cité ligérienne accueille au fil des saisons les amateurs de randonnées, de pêche, de chasse, d’équitation, mais aussi de musique ou de gastronomie.

L’incontournable : le château de Sully-sur-Loire

Construit à la fin du XIVe siècle sur les bords de la Loire, le château de Sully est aujourd’hui la porte d’entrée orientale du Val de Loire inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Véritable forteresse médiévale classée monument historique en 1928, le château entretient encore sa singulière allure grâce à ses larges douves encore en eau, son donjon massif et ses hautes tours avec leur toit en poivrière.

Dans les appartements du Duc de Sully, toute la magnificence et la grandeur d’une époque. A l’intérieur, le tombeau de Sully et de son épouse, la salle d’Honneur et sa galerie de portraits familiaux, la chambre du Roi, les appartements XVIIIe, dits appartements de Psyché, accueillant la tenture du même nom sont une partie des charmes du château de Sully-sur-Loire.

En 1102, le château fut pour la première fois mentionné. Il contrôlait un pont sur la Loire qui disparut au XIVe siècle. En 1218, Philippe Auguste y fit bâtir une tour maîtresse.

En 1395, Guy de la Trémoille lance la construction du château actuel, Raymond du Temple (architecte du roi et du duc d’Orléans) en dresse les plans. Il fut acheté en 1602 par Maximilien de Béthune, le grand Sully, premier duc du nom.

Depuis, le XVIIIe siècle, l’édifice a subi divers changements (transformations, constructions d’un nouveau corps, destructions…). Le château, ouvert au public en 1933 fut endommagé lors des bombardements de Juin 1940 et d’Août 1944. Le Conseil général du Loiret en est propriétaire depuis 1962. Il accueille chaque année en Mai/Juin le Festival de musique de Sully et du Loiret.

Les personnalités qui ont marqué la vie sullyloise

Maximilien de Béthune, duc de Sully (1559-1641) dit “Sully” célèbre ministre d’Henri IV qui acquis le Château de Sully en 1602 prenant par la suite son nom.
Saint Ythier, évêque de Nevers vers 691, est enterré en l’église-collégiale Saint-Ythier, à Sully-sur-Loire.
Maurice de Sully (1105/1120 – 1196), né à Sully sur Loire, évêque de Paris de 1160 à 1196, qui fit édifier Notre-Dame.
Pierre Roger de Beaufort (1329/1331 – 1378), a été archidiacre de Sully avant de devenir le dernier pape français en Avignon sous le nom de Grégoire XI[17].
Georges de La Trémoille (v. 1382-1446), comte de Guînes, meurt le 6 mai 1446 au château de Sully-sur-Loire.
Maximilien de Béthune, duc de Sully, ministre d’Henri IV (1560-1641).
Joseph-François-Édouard de Corsembleu (Sieur de Desmahis) (1722-1761), dramaturge français né à Sully-sur-Loire.
Henry Jahan (1811-1894), Conseiller d’État, Sénateur et Président du Conseil général du Loiret.
Jean Gagnepain (1923-2006), anthropologue et linguiste français né à Sully-sur-Loire.